Votre partenaire francophone pour investir et vous implanter à Malte

Votre retraite à Malte

Qualité de vie, démarches, avantages, santé

Vous envisagez de vous installer et vivre votre retraite à Malte ?

Sachez qu’un programme existe spécifiquement pour vous, le Retirement Programme. Cependant, il faut que vous ayez un certain revenu, soit un seuil d’imposition de 7500€ par an au minimum. Les détails et conditions de ce programme sont décrits plus loin dans cette page.

Si vous êtes sous ce seuil, vous pouvez  découvrir la « Ordinary residence », un autre programme vous permettant de vous installer à Malte quel que soit votre niveau de revenu.

Qualité de vie, climat, language

Si certains Français décident de prendre leur retraite à Malte, ils pourront pleinement profiter de la douceur de vivre méditerranéenne. Malte sait mettre en valeur ses influences culinaires siciliennes, nord-africaines et l’empreinte anglaise apporte un charme unique à sa gastronomie. Ses richesses culturelles sont abondantes, grâce à ses temples cinq fois millénaires et ses villes fortifiées.

Les Maltais sont très accueillants et parlent tous couramment l’Anglais. L’Anglais étant la deuxième langue nationale avec le Maltais, la plupart des enseignes s’affichent dans la langue de Shakespeare et il est très aisé de se faire comprendre partout. L’Italien est aussi une langue très utilisée sur l’île, le Français est étudié à l’école mais peu de Maltais le pratiquent.

Le climat y est très agréable tout au long de l’année, les températures oscillent entre 15 et 30°.  De plus, Malte possède un niveau de santé de haut niveau avec des établissements bénéficiant des technologies de pointe et des spécialistes de santé hautement qualifiés. Cette qualité de soin est vérifiable autant dans les hôpitaux publics que dans les cliniques privées.

Le niveau de vie est environ 25% plus bas qu’en France, le logement et l’alimentation sont donc plus attractifs. Il faut cependant mesurer ces informations car les produits importés supporteront toujours les coûts de transport et seront plus onéreux. De même, le coût du logement dans certaines villes comme Sliema ou St Julian’s y est beaucoup plus élevé qu’ailleurs sur l’île.

Les démarches administratives

Si vous souhaitez vivre votre retraite à Malte, certaines démarches sont nécessaires pour vous installer sur l’île.

Il est utile et obligatoire de demander un permis de Résidence après trois mois d’installation. Cette démarche s’effectue par courrier auprès du Ministère de l’Intérieur Maltais. Pour les ressortissants de l’Union Européenne il est possible d’entreprendre cette demande par courrier.

L’inscription au registre des Français à l’étranger auprès de l’Ambassade de France à Malte est aussi recommandée. Cela vous permettra de vous faire reconnaître par l’ambassade et ainsi faciliter toutes vos démarches administratives.

Système de santé et mutuelle

Pour les retraités du régime français, il est important de faire une demande de transfert des droits à l’Assurance Maladie pour permettre l’inscription à la Caisse d’Assurance Maladie de votre nouvelle résidence.

Malte détient un des meilleurs système de santé au monde, en effet l’île se positionne en deuxième place après la France. Les soins dans les hôpitaux ou autres dispensaires sont gratuits, en revanche ils sont payant dans les cliniques privées, tout comme en France.

Si les soins publics sont de très bonnes qualités, il est néanmoins très difficile d’obtenir des rendez-vous. Ainsi nous vous conseillons de passer par les cliniques privées et de souscrire à mutuelle vous prenant en charge à l’étranger si vous souhaitez prendre votre retraite à Malte.

Le meilleure solution est de souscrire à une mutuelle française avant votre départ car les mutuelles maltaises sont réticentes si vous avez plus de 55 ans. Vous pouvez vous inscrire à La Caisse des Français à l’Etranger (CFE) qui a des possibilité de couverture à l’étranger en accord avec le CFE qui s’appelle Welcare.

Trouver un logement à Malte

En ce qui concerne le logement, de nombreuses agences immobilières, majoritairement anglophones, aident et conseillent les futurs résidents en fonction de leur budget et choix de vie. Les ressortissants français n’ont donc aucun mal à trouver un logement pour vivre leur retraite à Malte.

L’immobilier est en pleine expansion et il est très facile de trouver des immeubles récents avec tous les équipements nécessaires (parking, ascenseurs…). Il est également possible de choisir un habitat au charme plus rustique dans des zones moins densément peuplées où des villas très bien équipées se trouvent sans difficultés.

The Retirement Programme

La retraite pour les hauts revenus

Public concerné :

Un ressortissant de l’Union Européenne (UE), de l’espace économique européen (EEA) ou suisse cherchant à établir sa résidence à Malte peut bénéficier d’un statut fiscal spécifique selon les termes du Malta Retirement Program.

 Fiscalité

 Le régime fiscal proposé est différent dans le cadre de ce programme. Voici ce qui s’appliquera au bénéficiaire :

  • Les revenus imposables générés hors de Malte et qui seront reçus à Malte par le bénéficiaire (ou ses personnes à charge) seront taxés au taux fixe de 15%.
  • Les revenus imposables générés à Malte et les gains en provenance du capital effectué à Malte seront taxables au taux plus élevé de 35%

Un bénéficiaire ne payera pas de taxe à Malte sur :

  • les revenus générés à l’extérieur de Malte qui ne seront pas reçus à Malte ; OU
  • les gains venant du capital générés hors de Malte, même si ils sont reçus à Malte (en totalité ou non).

Malte ne prélève aucune taxe sur la fortune ou l’immobilier ainsi que sur les droits de douanes.

Les critères

 Un potentiel bénéficiaire devra remplir les conditions suivantes pour que les autorités fiscales maltaises confirment son éligibilité au statut particulier :

  • Il/elle est allocataire d’une pension (certifié par des documents) qui sont reçus en intégralité à Malte et qui doit représenter au minimum 75% des revenus imposables à Malte.

En outre, tout autre revenu au profit du bénéficiaire et qu’il recevrait à (ou qui proviendrait de) Malte ne devra pas excéder 25% des revenus totaux imposables à Malte.

  • Il ou elle possède une résidence à Malte acquise contre au minimum 275.000€ (220.000€ pour Gozo et le sud de Malte). Pour la location, le barème est de 9.600€ de loyer annuel (8.750€ pour Gozo et le sud de Malte).
    Les époux ou personnes entretenant une relation stable et durable doivent acquérir ou louer la même propriété, conjointement.
  • La résidence à Malte mentionnée précédemment devra être occupée par le bénéficiaire comme son principal lieu de résidence. Personne d’autres que le bénéficiaire ainsi que les personnes à sa charge et le personnel de maison ne peut loger dans la propriété.
  • Il ou elle devra résider à Malte pour au moins 90 jours par an (en moyenne sur chaque période de 5 ans.) et ne devra pas rester dans un autre pays pendant plus de 183 jours au cours de toutes et de chaque année calendaire.
  • Il ou elle devra souscrire à une assurance maladie la couvrant il/ elle et les personnes à sa charge, pour tout risque à travers l’EU.
  • Il ou elle ne devra pas bénéficier d’un autre allégement fiscal à Malte
  • Il ou elle devra faire la demande ou obtenir un « certificat d’inscription »
  • Il ou elle devra prouver son honorabilité (pas de casier judiciaire etc.)

Une candidature doit être soumise aux autorités fiscales locales par un mandataire autorisé et inscrit en tant que tel auprès des autorités. La candidature devra être soumise avec toute la documentation demandée et la somme non remboursable de 2.500€.

Malte Conseil pourra vous accompagner tout au long de la démarche et vous assurer confort et expertise durant le processus de candidature. Une demande préparée et remise convenablement avec la documentation complète devrait être traitée par les services maltais dans un délai de 4 à 6 semaines.